Le crédit immobilier 2017-11-24T12:35:29+00:00

Crédit immobilier
Ce qu’il faut savoir

Besoin de réduire vos mensualités ?

Comparez gratuitement

Crédit immobilier : accédez enfin à la propriété

Vous vous décidez à devenir enfin propriétaire de votre premier logement ? Devenir propriétaire c’est avant tout habiter réellement chez soi. C’est aussi le moyen de se constituer un patrimoine immobilier dans le but de préparer votre avenir. Vous l’aurez donc compris, investir dans son premier logement est une décision importante qui demande beaucoup d’organisation et de préconisation afin d’obtenir toutes les clefs pour réussir son projet !

Que ce soit pour votre logement principale, une résidence secondaire ou bien un investissement à but locatif, avec ou sans apport (selon certaines conditions) vous pouvez concrétiser votre projet en demandant un crédit immobilier auprès d’une banque ou d’un organisme de crédits. Tout d’abord vous devez commencer par définir votre projet si vous souhaitez investir dans un appartement, une maison, un local ou bien un terrain. Vous pouvez également vous poser la question si vous souhaitez acheter dans le neuf ou l’ancien. Ce choix dépendra de vos goûts, de la localisation ainsi que de votre budget. Que le logement soit récent ou vétuste, il y aura toujours des avantages et inconvénients à prendre en compte pour investir.

Plus
d’informations

trait sous comparateurs

Trouvez des informations sur les thèmes suivants :

Dossier crédit
Assurance propriétaire
Comparateur

Besoin de réduire vos mensualités ?

Comparez gratuitement

Quel projet pour votre emprunt immobilier ?

Prêt immobilier pour résidence principale

La résidence principale se définit comme étant le lieu officiel où vous résidez seul ou avec votre famille. Un critère que l’on prend généralement en compte pour désigner un logement comme étant une résidence principale concerne la durée d’occupation des lieux. Si vous résidez dans un logement depuis plus de 8 mois, cela est donc considéré comme étant un logement principal. Il ne peut exister qu’une seule résidence principale par foyer fiscal. Si vous êtes amenés à souvent voyager pour des raisons professionnelles, le logement qui sera reconnu comme étant votre logement principal sera celui où votre famille réside de façon permanente.

Investir dans une résidence principale pour votre premier achat vous permet de valoriser votre patrimoine. Lorsque l’on est propriétaire de son propre logement, on peut ainsi effectuer librement des travaux et aménager votre appartement comme bon vous semble. De plus, si vous résidez dans une grande ville vous êtes en général plutôt gagnants avec des mensualités du crédit immobilier moins élevées que les loyers de location. Devenir propriétaire de son logement principal comporte tout de même certaines consignes à respecter si on souhaite investir de façon judicieuse ! Il ne faut pas être pressé de revendre et habiter pendant un certain temps dans ce logement, afin d’éviter une trop grosse perte d’argent par rapport à votre prix d’achat. En général, lorsque vous contractez votre prêt immobilier il vous faut environ 5 années pour rembourser les intérêts de ce dernier. Prévoyez donc de vous installer longtemps dans ce logement pour ne pas quitter le logement en dessous de ce délai. D’où l’importance de prendre son temps pour bien choisir le logement dans lequel vous allez investir.

Prêt immobilier pour résidence secondaire

Votre premier achat dans l’immobilier peut également se faire pour une résidence secondaire. La résidence secondaire concerne tous les logements ne possédant pas les mêmes critères qu’une résidence principale. Vous pouvez donc envisager selon votre budget de posséder plusieurs résidences secondaires. En outre, il n’est pas impossible de transformer une résidence secondaire en résidence principale. Pour cela il suffit simplement de déplacer toutes vos attaches personnelles et professionnelles dans votre nouvelle résidence principale, anciennement résidence secondaire.

De ce fait, l’achat d’un logement pour une résidence secondaire fonctionne de la même façon qu’un investissement dans une résidence principale. Seul les raisons de l’achat peuvent diverger, puisque l’achat dans un logement secondaire tend plus sur une acquisition d’un lieu de loisir et de détente en famille ou seul. Cet investissement est reconnu comme étant un achat de plaisir, nous nous éloignons du besoin ou de la nécessité de se loger comme les résidences principales.  Cela peut avoir également un lien avec une résidence de retraite pour préparer votre avenir durant vos vieux jours. Pour tous les particuliers qui souhaitent investir de façon plus rentable, il existe des formules  permettant d’acheter dans des résidences de tourisme et d’y séjourner pendant plusieurs semaines dans l’année. Pour le financement d’une résidence secondaire, il est préférable de l’acheter “cash” si vous n’avez pas le projet de la louer en saison. A contrario, si vous avez le projet d’investir dans un logement secondaire dans le but de le proposer en location, il est plus intéressant de faire une demande de crédit immobilier auprès d’un organisme financier. Cela vous permettra de déduire vos intérêts dans le but de faire des économies sur la fiscalité des revenus perçus par la location.

Crédit immo pour un investissement locatif

Pour votre premier achat immobilier vous avez également la possibilité d’investir dans un logement à but locatif. En effet, cela permet de profiter à de nombreux avantages tels que la constitution d’un revenu supplémentaire tous les mois. Vous pouvez même prévoir de financer votre résidence principale grâce à cet apport perçu de la location de votre bien.  Il est possible dans certains cas de ne pas pouvoir assumer de suite un premier achat immobilier pour soi, les organismes financiers accordent plus facilement un crédit pour un investissement locatif car ils ont une garantie de remboursement du crédit avec le loyer que l’on percevra en même temps. Si cette investissement s’avère être une option très judicieuse, il faut tout de même choisir un emplacement favorable à la location de préférence dans un lieu très demandé. Plus le logement sera situé dans un cadre prisé, plus il y aura de la demande pour le louer. C’est important d’avoir plusieurs demandes pour votre logement, cela vous permettra d’avoir le choix en sélectionnant le loueur le plus fiable pour éviter les mauvais payeurs et vous retrouver dans une situation inconfortable. De plus, si vous choisissez d’investir dans une résidence convenable de base et bien agencée vous ne serez pas obligés d’engager des travaux lourds pour pouvoir le rénover. Il y aura moins de réparation à prévoir dû à l’usure du logement si celui-ci est plus récent. Si vous investissez dans un logement ancien, vous devrez prendre en compte le coût des travaux à prévoir et privilégier un emplacement en cœur de ville. Une fois le secteur sélectionné, pensez à étudier le marché en regardant le nombre d’annonce de logements pour ce quartier mais aussi le prix de la location. Si vous louez votre logement à prix trop élevé, vous risquez de ne pas avoir beaucoup d’intéressés.

Un des critères à  prendre en compte lorsqu’on investit dans l’immobilier locatif est la taille du logement. Pour bien gérer son budget tous les mois et éviter les problèmes financiers, il est dans votre intérêt de ne pas investir dans un logement trop cher pour votre premier achat.

Besoin de réduire vos mensualités ?

Comparez gratuitement

Prêt immobilier : préparer sa demande de financement

L’achat de son premier logement est un acte important qui demande une grande préparation et l’étude de plusieurs offres avant de se lancer. Si votre projet d’investissement se concrétise, il est temps pour vous de mettre en place votre demande de financement.  Pour cela, vous allez devoir faire appel à un organisme de crédits ou une banque. Cependant un crédit immobilier n’est pas accordé automatiquement, vous devez correspondre à certains critères afin de garantir un remboursement du prêt et des intérêts tous les mois sans encombre. De plus, depuis la crise économique de 2008 les banques sont de moins en moins prêteuses ! Alors pour obtenir sa demande de financement, vous devez tout d’abord convaincre ces dernières que votre dossier tient la route. Il faut notamment éviter tout risque d’impayé, en montrant vos relevés de compte depuis les 6 derniers mois précédents votre demande de crédit. Si votre compte est bien tenu sans trop d’incidents comme des refus de paiement ou la succession de fin de mois à découvert, vous avez plus de chance d’obtenir facilement votre prêt. Aujourd’hui, il existe deux façons d’emprunter soit en possédant un apport personnel soit en demandant votre crédit sans apport. La première méthode est sûrement la plus avisée, grâce à cet apport vous pouvez dans un premier temps réduire vos mensualités ou la durée du prêt et montrer votre capacité à mettre aisément de l’argent de côté. Une bonne gestion financière donnera plus de crédibilité à votre dossier et favorise votre demande de financement auprès des organismes de crédits ou banques.

Commencer par faire une simulation de crédit

Une fois votre situation financière ajustée et votre dossier de demande de crédit préparé, vous pouvez commencer à étudier toutes les offres de prêt immobilier. Le crédit immobilier est de plus en plus présent sur le marché financier, les organismes de crédits ainsi que les banques ne cessent de proposer des offres plus ou moins intéressantes pour vous aider à investir dans votre premier logement. La concurrence est rude et les offres de prêt immobilier se multiplient ! Afin de pouvoir étudier chacune d’entre elles, il existe une méthode simple, rapide et adaptée à votre projet pour pouvoir trouver le crédit immobilier qui vous convient le mieux. Devisman vous propose de faire votre simulation de prêt pour connaître exactement tous les frais que vous devez prendre en compte, cela vous permet également de découvrir le montant exact de vos mensualités par mois dû à l’organisme prêteur. Lorsque vous connaissez tous les critères de votre emprunt, notamment le montant de votre investissement vous pouvez ainsi prévoir plusieurs simulations en choisissant 3 tranches de prix autour de votre montant souhaité. Par exemple, si vous souhaitez emprunter à hauteur de 150k€ vous pouvez faire une simulation pour un montant de 130k€ et 140k€. Vous pouvez ainsi comparer les mensualités et les intérêts à rembourser selon les différents montants de votre futur prêt. C’est également un moyen de vous aidez à trancher sur des biens qui ont attiré votre attention.

Les coûts directement liés à la demande de crédit immobilier

Lorsque l’on décide de contracter un prêt immobilier, on s’imagine toujours rembourser uniquement la somme que nous avons emprunté. En réalité, le crédit dispose d’un coût bien plus conséquent avec des intérêts et des frais annexes qui s’ajoutent à la somme que vous empruntez. Il faut savoir que le véritable coût d’un crédit immobilier est divisé en trois parties. La première partie est le montant exact que vous souhaitez emprunter, la deuxième les intérêts à rembourser définit par un taux et la troisième partie représentent tous les frais annexes. Le taux d’intérêts d’un crédit peut être négocié avec l’organisme prêteur, vous pouvez aussi en comparant les offres sur un simulateur choisir l’étude de prêt avec le taux d’intérêt le plus bas. En visant un taux bas, vous pouvez ainsi réduire vos mensualités et la somme totale dû au prêteur. Sachez également, plus votre profil est favorable à l’emprunt plus votre taux d’intérêt peut être rabaissé. Si vous disposez d’une situation bancale comme étudiant ou chômeur vous risquez d’emprunter à un taux beaucoup plus élevé.

Le calcul de frais de notaires

Si vous avez trouvé le logement de vos rêves et si ce dernier est proposé par une agence immobilière ? Vous devrez régler les frais d’agence. Mais d’autres frais tout aussi importants sont aussi à votre charge, les frais du notaire. Les honoraires de notaire ne concernent pas uniquement la rémunération du notaire. Cela regroupe bien évidemment son salaire et surtout les taxes aux collectivités territoriales, vous réglez vos droits de mutation à la commune. Cette dépense peut représenter une dizaine de milliers d’euros sur l’ensemble de votre investissement, il ne faut donc pas prendre à la légère ces frais obligatoires lors de votre achat immobilier. Vous devez pour cela l’inclure dans le calcul de votre financement avant d’entamer la procédure d’achat. Les frais de notaire sont calculés en fonction du type de votre bien (s’il est plutôt neuf ou ancien), où il se situe et sa valeur réelle. Cependant depuis la réforme Macron en 2015, ces frais ont une limite à hauteur de 10% selon la valeur de votre bien. En général, lorsque l’on décide d’investir dans son premier logement on prépare cet achat en se constituant un apport financier. Cet apport permet de crédibiliser votre dossier auprès de l’organisme prêteur, mais il est également souvent utilisé dans le but de financer les frais de notaire de votre futur bien. Pour connaître le montant de vos frais de notaire vous pouvez simplement faire une simulation en renseignant le type de votre bien et son prix d’achat (le prix hors frais d’agence).

L’assurance du crédit immobilier

Avoir une assurance de prêt pour son crédit immobilier permet de vous protéger en cas de coup dur pouvant survenir à n’importe quel moment de votre vie. Car nous ne sommes jamais à l’abri d’un accident ou un décès, l’assurance emprunteur a pour principal objectif de prendre en charge votre prêt immobilier à rembourser si vous ne pouvez pas honorer les mensualités. C’est un remboursement qui s’effectue soit directement sur les mensualités du crédit immobilier ou sur le capital restant dû.

Cela dépend de deux choses :

  • la situation de l’emprunteur
  • les conditions inscrites dans le contrat de l’offre de prêt immobilier

Pour obtenir un prêt,  il est préférable de souscrire une assurance emprunteur qui assure votre protection et celle de votre famille. En outre, les banques qui vous octroient le prêt immobilier demandent souvent quelques garanties. Il est vrai que le contexte économique renforce la vigilance sur le remboursement des prêts immobilier. Une assurance crédit vous donne une garantie supplémentaire lorsque vous investissez dans votre bien immobilier. Même si elle n’est pas obligatoire au niveau légal, souscrire une assurance emprunteur est bien souvent indispensable pour obtenir un prêt. Vous pouvez souscrire une assurance prêt immobilier même si vous n’avez pas d’emploi. Admettons que vous empruntez en couple, si votre conjoint(e) est sans emploi vous avez tout de même la possibilité d’obtenir une assurance de prêt.

Tout comme le crédit immobilier, l’assurance emprunteur est un engagement à ne pas prendre à la légère surtout lorsque vous déclarez votre situation. De ce fait, nous vous conseillons grandement de déclarer tout changement de situation le plus rapidement possible auprès de votre assureur. Une fausse déclaration peut entraîner de graves conséquences telles que l’annulation de votre contrat ou la mise en pause de ce dernier durant lequel vous n’êtes pas protégés par l’assurance.  Toutefois ce changement peut avoir un impact sur votre assurance emprunteur car le niveau de risques de non-capacité à rembourser votre crédit peut évoluer. Par exemple si vous venez de perdre votre travail, les risques de non-remboursement du crédit vont augmenter. De plus, Votre assurance crédit peut revoir l’évaluation de vos primes. De même que si vous étiez au chômage et que vous avez trouvé un emploi sur une période indéterminée, votre assureur peut baisser vos cotisations d’où l’importance de déclarer votre situation donnée.

Le montant des travaux à réaliser

Avant d’investir dans votre premier bien immobilier, assurez-vous de connaître exactement le montant total c’est-à-dire combien cela va vous coûter au final. Les dépenses que vous devrez également prendre en compte dans votre calcul sont tous les frais liés aux travaux intérieurs et extérieurs de votre futur logement. Il est vrai qu’un bien immobilier se détériore avec le temps, il faut prévoir un entretien régulier afin qu’il reste dans les normes. Notamment, si vous achetez un appartement vous devez participer aux travaux nécessaires pour le bien de votre copropriété. Si vous investissez dans une maison individuelle, le combat sera le même car le logement doit respecter tout de même des normes imposées par la collectivité. Nous vous conseillons fortement de mettre une certaine somme de côté dans le but de vous constituer un budget annuel de travaux. Il faut noter que les charges d’une copropriété peuvent être très onéreuses, malheureusement lorsque des travaux sont à prévoir vous ne pouvez pas choisir à quel moment ils doivent être fait ou avec quelle entreprise vous allez les réaliser. Si vous devez réaliser des travaux d’intérieurs dans votre appartement ou bien dans une maison individuelle, vous pouvez économiser sur votre devis. Grâce à un comparateur, vous pouvez sélectionner le type de travaux dont vous avez besoin. En seulement quelques clics vous recevez plusieurs devis d’experts, vous pouvez comparer tranquillement chez vous le devis le plus intéressant selon le rapport qualité/prix.

Les frais de mise en service

On oublie souvent les frais de mise en service lorsqu’on se lance dans un projet d’achat de logement. Mais à quoi correspondent-ils vraiment ? Il s’agit de tous les frais que vous devez payer pour installer l’électricité, l’eau, le gaz et internet si vous souhaitez avoir une connexion wifi chez vous. Si vous achetez un logement ancien  (appartement ou maison avec un ancien propriétaire), vous n’avez pas à faire venir un spécialiste pour l’installation. Sauf pour la connexion internet si l’ancien propriétaire n’a pas créé de ligne internet, vous devez régler les frais de mise en service pour pouvoir installer une boxe internet chez vous. En ce qui concerne l’eau, le gaz et l’électricité, aucun frais n’est à prévoir pour la mise en service. Vous devez simplement signaler le changement de propriétaire auprès des organismes qui s’en rattachent.

Si votre investissement concerne une maison neuve, c’est une autre paire de manches… En effet, l’achat d’une maison neuve requiert un plus gros investissement à votre charge. Pour la mise en service de l’eau, vous devez remplir toutes les formalités nécessaires auprès de la mairie afin d’obtenir de l’eau potable de la ville. Les tarifs de raccordement à l’eau d’une nouvelle maison varient entre 800€ et 1000€, cela dépend de la localisation de votre bien. Pour l’électricité et le gaz, il faut faire appel à une société leader du marché car c’est un raccordement très complexe qui nécessite une extension de réseau. Il y a donc l’intervention de spécialistes pour réaliser des travaux aux normes. Le prix de la mise en service peut varier selon plusieurs critères tels que le terrain de votre maison, la localisation ainsi que la taille de votre bien. C’est pourquoi vous devez bien comparer le montant total de votre investissement, si vous hésitez encore entre l’achat dans le neuf ou l’ancien.

Les dépenses annexes à la demande de financement

On se focalise bien trop souvent sur le prix du logement lorsque l’on souhaite investir dans l’immobilier et on laisse de côté les autres frais annexes qui viennent s’ajouter petit à petit une fois l’achat réalisé. En effet, si vous devenez propriétaire de votre bien immobilier vous êtes redevable du paiement de certains frais tels que la taxe foncière et la taxe d’habitation. Ce sont des taxes locales qui sont demandées à la fin de l’année. Elles permettent de contribuer au budget des collectivités locales. En tant que impôts locaux, vous contribuez au financement des budgets de fonctionnement des collectivités de votre région, du département et de vos communes. La taxe d’habitation peut être réglée soit par le propriétaire, soit par le locataire qui est dans le logement à partir du 1er janvier de chaque année. A contrario, la taxe foncière est un impôt qui concerne uniquement tous les particuliers qui possèdent une maison, un appartement, un terrain constructible ou pas.

Le prix de la taxe foncière et taxe d’habitation

La taxe d’habitation est un impôt que tous les contribuables doivent verser au gouvernement s’ils logent dans un bien à titre de résidence principale dès le début de chaque année. En outre, cette taxe implique aussi bien les maisons que les appartements qui sont loués. C’est un impôt calculé en fonction de la valeur du loyer en location correspondant au bien immobilier. Dans certains cas, la valeur locative peut être revue à la baisse pour des raisons obligatoires. Par exemple la charge de famille peut être un cas d’obligation de diminuer la taxe d’habitation. Les conditions des ressources de l’occupant du logement peuvent également faire parties d’un cas de baisse de cette taxe. Notamment, si le locataire est en situation de handicap ou s’il est senior cela peut être considéré comme un abattement obligatoire.

Contrairement à la taxe d’habitation, la taxe foncière est seulement à la charge du propriétaire du bien immobilier. C’est un impôt fixé durant l’année en cours selon la situation fiscale du détenteur du logement. Cela peut être une maison, un appartement ou un terrain. Si vous en possédez un, vous êtes redevable obligatoirement de la taxe foncière même si ce n’est pas votre résidence principale. Le taux de la taxe foncière peut différer plus ou moins selon le type du logement. Pour les habitations qui ne sont pas construites, le taux d’imposition s’élève en moyenne à 80% de la valeur locative. Pour les propriétés construites le taux d’imposition équivaut à 50% environ de la valeur locative. Vous devez également savoir que la taxe foncière comprend la taxe d’ordures ménagères. Mais si vous souhaitez mettre en location votre bien, vous disposez du droit de répercussion de cette taxe sur votre locataire qui devra la prendre en charge.

L’avance à l’étude notariale (provision sur le travail notarial)

Un des passages obligatoires lorsqu’on investit dans un premier logement c’est le règlement des frais de notaires. Ces frais sont simplement des précautions à prendre avant de conclure l’acte d’achat ou de vente. Cependant, bien souvent nous ignorons ce que représente réellement l’étude notariale, la principale raison qui nous vient à l’esprit est la rémunération des notaires. Vous avez aujourd’hui la possibilité de calculer vos frais de notaire, ainsi vous pouvez envisager de diminuer l’avance à l’étude du notaire. Le notaire a souvent le mauvais rôle auprès des investisseurs, détrompez-vous il ne prend pas votre argent pour le donner au gouvernement. Il a en effet un rôle prépondérant pendant votre acquisition immobilière, il permet de garantir une stabilité juridique de l’acte d’achat entre le vendeur et l’acheteur. C’est un officier public qui a les compétences requises pour analyser les documents qui lui sont remis dans le but d’assurer ou pas le transfert de bien immobilier.

Parmi tous ces documents, le notaire doit passer au crible plus d’une centaine de points juridiques et fiscaux. Il doit notamment s’assurer de la situation hypothécaire du logement ainsi que de la qualité du droit de propriété du vendeur du bien. Sa mission la plus importante  reste la rédaction de l’acte de vente, sans cela l’achat du bien immobilier ne peut se faire. Grâce à cet acte, il assure le consentement de toutes les parties prenantes de la vente du logement.

Que comprennent alors les frais de notaires ? Par rapport à un prix donné d’un bien, les dépenses notariales sont divisées en plusieurs parties distinctes. Les honoraires du notaire ne représentent que 10% des frais par rapport aux commissions dues aux agences immobilières. Si l’achat se fait par une agence, ces frais sont à hauteur de 36%. Enfin, 45% sont reversés aux collectivités locales et au gouvernement.

La consommation énergétique du nouveau bien

Que l’on soit propriétaire ou locataire, nous sommes redevables de la facture d’énergie du bien. Si vous êtes futur propriétaire d’un logement, nous vous recommandons d’appliquer ce petit test qui vous permettra de faire des économies sur votre facture d’énergie. Le DPE aussi appelé valeur verte est une mesure qui permet de renseigner les investisseurs et locataires sur les performances énergétiques d’un bien immobilier. C’est un dispositif qui évalue, selon certaines caractéristiques du logement concerné, à la fois les dépenses potentielles et les économies d’énergie réalisées. Le DPE (diagnostic performance énergie) doit être mentionné sur les annonces de vente ou bien de location de logements. Deux étiquettes apparaissent sur les annonces, l’énergie et le climat. En ce qui concerne la mesure du climat, cela représente le volume énergétique consommé par le logement. La mesure de l’énergie est une évaluation de la quantité d’émission de CO2. Le bien immobilier est évalué sur une échelle de A à G, la lettre G représente une mauvaise consommation d’énergie.

Aujourd’hui plus que jamais, avec la conjoncture actuelle de notre société qui prône l’économie verte le DPE impacte considérablement sur les prix de vente du marché immobilier. Les futurs acheteurs sont de plus en plus regardants sur les résultats du diagnostic. En effet, les particuliers prennent en compte les frais supplémentaires que cela peut représenter sur le long terme. C’est un nouveau critère de recherche pour les investisseurs, les professionnels enregistrent cette évolution sur le marché en intégrant de plus en plus cette mesure à leurs calculs de budgets d’achat. De plus, si vous souhaitez acquérir un bien dans le but de le revendre pour faire une plus-value sur votre achat, vous avez tout intérêt à investir dans un logement qui est bien noté au niveau de sa classe énergétique.

Besoin de réduire vos mensualités ?

Comparez gratuitement

Comment trouver le meilleur taux pour un emprunt immobilier

Un investissement dans l’immobilier implique en général le recours à une demande de prêt. Même si les taux peuvent parfois atteindre des pics de diminution incroyable, il faut tout de même pouvoir négocier avec son banquier pour espérer en bénéficier. Un crédit immobilier souscrit à un taux bas permet à l’investisseur de faire des économies sur le prix du bien. Ces économies pourront notamment lui permettre de pouvoir acheter des matériaux pour le logement, des meubles, de la décoration ou bien réaliser des travaux. Il est donc plus que conseillé d’entamer une recherche approfondie afin de trouver le prêt au meilleur taux d’intérêt. Pour cela il existe plusieurs méthodes mises à votre disposition qui sont plus ou moins fastidieuses. Vous pouvez tout à fait jouer la concurrence en vous rendant d’un organisme financier à un autre. Même si cela paraît évident, les banques ne proposent pas forcément les mêmes offres de crédit, les taux et les conditions peuvent être différents aussi. En prenant rendez-vous tout d’abord à votre banque vous aurez une première proposition, n’hésitez pas à vous rendre par la suite chez la concurrence. Cette méthode fonctionne très bien mais elle n’est pas la plus rapide surtout si vous avez déjà trouvé le bien immobilier de vos rêves.

Heureusement que le média internet est en plein essor aujourd’hui plus que jamais. Grâce à l’utilisation d’un comparateur de crédit en ligne, vous avez la possibilité de comparer sans vous déplacer toutes les offres de crédit immobilier. C’est la méthode la plus rapide et la plus adaptée à vos besoin pour trouver le meilleur taux.

Vous pouvez également faire appel à un courtier en financement, un spécialiste qui va s’occuper de toutes les démarches pour vous trouver le meilleur taux. Le professionnel va interroger les banques à votre place pour trouver le crédit immobilier possible en fonction de votre capacité d’emprunt et de votre projet.

Comparer reste la meilleure façon de choisir le meilleur crédit

Pour trouver le crédit qui vous convient le mieux au niveau de vos besoins, de votre projet et de votre capacité à rembourser vous pouvez comparer les offres directement sur internet. Plus besoin de prendre rendez-vous et de se rendre en agence pour connaître les taux du moment, vous pouvez comparer directement chez vous sans vous déplacer. Il est vrai que faire le tour des agences une à une pour recueillir des informations sur tous les taux ce n’est pas très évident pour obtenir des rendez-vous et cela prend du temps. Aujourd’hui en seulement quelques clics, vous avez accès à des comparateurs qui sélectionnent pour vous les offres les plus avantageuses. Le comparateur met en place un formulaire avec des questions spécialisées pour connaître vos besoins en termes de crédit immobilier. Une fois tous vos renseignements complétés, le site peut alors sélectionner les offres qui répondent à vos critères grâce à leur partenariat avec les différents organismes de crédit du marché. Ces derniers vous recontacterons par la suite pour vous proposer leurs offres de crédit avec un taux plus ou moins attractif. Une fois tous vos devis reçus par email ou par téléphone, vous pouvez prendre le temps de comparer tranquillement chez vous le crédit immobilier qui correspond le mieux à votre projet d’investissement. La comparaison est un gain de temps considérable et un moyen de faire des économies lorsque l’on souhaite souscrire un contrat d’un crédit immobilier.