Comment obtenir le remboursement d’une opération des yeux ? La chirurgie réfractive est considérée comme une opération de confort par la sécurité sociale qui n’en assure pas la prise en charge. Le recours à une bonne complémentaire santé se révèle donc indispensable.

Opération des yeux : la chirurgie réfractive contre la myopie ou l’astigmatie

La médecine permet aujourd’hui d’envisager de corriger certains problèmes oculaires tels que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie par le biais d’une courte intervention chirurgicale. Celle-ci se fait généralement en ambulatoire et ne dure que quelques dizaines de minutes. Le patient peut sortir le jour même. Quelques jours après la cicatrisation, il retrouve sa pleine vision, enfin débarrassé de son défaut de vue.

Problème : la chirurgie réfractive est aujourd’hui considérée comme un traitement facultatif qui n’est mis en œuvre qu’à la demande du patient. Du point de vue de la sécurité sociale, l’opération des yeux n’est donc pas remboursée, alors que le montant minimal est généralement de l’ordre de 800 à 1000 euros par œil concerné. Pour se faire rembourser son opération des yeux, il n’y a donc pas d’autre choix que de passer par sa mutuelle. Reste à voir dans quelle mesure la complémentaire santé accepte de prendre en charge la chirurgie réfractive ?

Quelques opérations de l’oeil :

Quel remboursement pour une opération des yeux ?

Pour en juger, il va falloir étudier la grille de remboursement proposée par la mutuelle et chercher les informations relatives à la chirurgie oculaire ou à l’opération de la vue. Certains organismes mentionnent explicitement l’opération des yeux au laser, d’autres utilisent des intitulés plus vagues. Si l’opération des yeux est prise en charge, elle sera associée à un certain nombre de limites qui peuvent se révéler déterminantes dans le niveau de remboursement.

La première, c’est le plafond de remboursement, avec en général une somme forfaitaire accordée par œil et par an. Ici, sans surprise, on obtient les meilleures contreparties en échange d’une prime d’assurance plus importante. Il convient ensuite de vérifier que la mutuelle n’applique pas d’autres restrictions liées par exemple à l’âge du patient ou au degré de correction appliqué pour l’œil concerné par l’opération. Enfin, certaines mutuelles limiteront leur remboursement à certains types de troubles de la vision : il existe des contrats qui prévoient le remboursement partiel de l’opération de la myopie mais ne couvrent pas l’astigmatie ou l’hypermétropie.

Faut-il se faire opérer des yeux ?

Face à cette prise en charge financière complexe, il est important d’aborder la question de l’opération des yeux avec une mutuelle adaptée, sélectionnée pour la qualité de ses garanties en matière de traitement des affections de la vision. Pour décider s’il faut franchir le pas, on peut aussi prolonger le calcul au-delà du remboursement immédiat de l’opération des yeux : combien une opération réussie vous ferait-elle économiser d’argent en mutuelle et en achat de lunettes sur le long terme ?